Depuis 2015, Liza Machover, autrice, metteuse en scène et comédienne, entame une recherche essentiellement basée sur la famille, et plus généralement sur les groupements de personnes. Elle questionne le fonctionnement du groupe, les relations passionnelles et conflictuelles qui peuvent exister entre ses membres qui doivent vivre ensemble, unis par un même projet. Les acteurs.ices sont au cœur de la création. Elle puise en eux la matière des spectacles en les questionnant sur leur rapport au monde à travers de grands thèmes comme les paradis perdus, la foi, la maternité ou la mort. 

  Le travail s’articule à partir d’improvisations et de documents intimes issus du réel : entretiens, témoignages, journaux intimes, films de famille, enregistrements sonores et visuels transformés ou laissés bruts dans les créations. Elle mêle ces matériaux à des extraits de pièces, de films, de chansons populaires et d’écritures personnelles. 

  Elle joue avec la limite entre la réalité et la fiction, entre l’intime et l’extime, entre ce qui peut être montré et ce qui ne peut pas l’être, entre la vie et le théâtre. Elle engage les acteurs.rices à se dévoiler en livrant des performances intimes et physiques fortes. 

  Dans chacun de ses spectacles, elle accorde une grande place aux corps des non danseurs. Elle en cherche les limites accompagnée par la danseuse et performeuse Marie Rasolomanana avec laquelle elle collabore depuis le début. Avec des moyens très simples et une forte énergie scénique, ses spectacles explorent l’intime pour raconter l’universel. 

 Liza Machover suit sa formation d’actrice au Cours Florent. Elle joue au théâtre sous la direction de Philippe Calvario, Olivier Tchang-Tchong, Vincent Brunol, Nathalie Bensard, Julien Moreau et Carolina Rebolleda-Vera et au cinéma pour Thomas Woschitz (Festival international du film de Toronto).

 

 En 2012, elle fonde, avec Flavien Bellec, la Compagnie Les Corps Vagabonds avec laquelle ils expérimentent de nombreuses formes qu’ils jouent dans des lieux de création contemporaine parisiens repérés (La Loge, le Théâtre de l'Opprimé). 

 En 2015, elle met en scène Las Mujeres se Detuvieron a Mirar el Aire y de la Tierra Rompieron las Flores au Théâtre de Belleville puis au Théâtre National de La Colline pour le Festival Impatience.

En 2016, elle crée Dieu est mort pour nos péchés qui se joue au Théâtre de la Bastille, dans le cadre du Festival Acte&Fac, à La Loge et aux Rencontres de Monthelon.

En 2017, elle entame un diptyque alliant théâtre documentaire et installation : Le Spectacle de ma mère et Le Film de ma mère accueillis par le Théâtre des Salins, scène nationale de Martigues, le Cinéma Jean Renoir à Martigues et par le Théâtre de la Bastille à Paris. 

 

 En 2017, Les Corps Vagabonds déménagent en Normandie, dans le Calvados.

 En 2019, Liza Machover affirme sa singularité en créant sa propre compagnie: La Compagnie Superfamilles basée à Merville-Franceville dans le Calvados. 

 En parallèle, elle suit des études universitaires et obtient une licence de lettres modernes ainsi qu’un master II de recherche en études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle avec un mémoire sur l’Intime et l’Extime chez Angélica Liddell.

Elle enseigne au Cours Florent Jeunesse depuis 2015.